MANAGEMENT DES
SITUATIONS SENSIBLES

Convictions

Pour une nouvelle approche de la gestion de crise

 

De la crise à la gestion d’évènements sensibles La crise, les crises... le mot est galvaudé et nous lui préférons celui de gestion des évènements sensibles. Car un événement ou une information qui paraît mineur(e) peut, selon le contexte interne ou externe, amener l'entreprise à connaître un épisode aigu (de crise) mettant en jeu son image/sa réputation voire son activité. C'est cette lecture et cette gestion préventive des situations qui est à co-construire en fonction de la culture et de l'organisation existante.

 

D’une vision cloisonnée à une démarche transversale Nous pensons que la gestion des évènements sensibles c'est l'affaire de tous et pas uniquement celle de certains services, voire de certaines personnes. A impacts et parties prenantes multiples, il y a nécessité d'une réponse coordonnée de tous les acteurs concernés de l'entreprise, et d'experts externes pré-identifiés. Gestion des risques, gestion de crise, communication de crise, lobbying, autant d'approches à combiner pour une meilleure cohérence. C'est cette démarche transversale qui est à partager.
 

Du cœur de métier à la responsabilité sociétaleLa gestion des évènements sensibles est pour nous une façon de répondre à l'exigence qu'ont les publics cibles et plus largement l'opinion vis à vis de l'entreprise. Se concentrer uniquement sur les risques liés au cœur de métier alors qu'on demande aux sociétés d'être globalement exemplaires et responsables n'est plus suffisant, communiquer de manière transparente et pertinente, intégrer la dimension des réseaux sociaux est essentielle... Ce sont ces enjeux qui sont à intégrer.

 

D’une contrainte à une posture d’efficacité et de progrès Se préparer à faire face à des évènements sensibles, c'est aussi pour nous se mettre en posture d'efficacité et de progrès en matière d'organisation, de développement des compétences managériales et personnelles, de renforcement de la cohésion et du travail d'équipe. Car c'est parfois dans l'adversité que se révèlent des talents, de nouvelles idées, une nouvelle voie à explorer. C'est cette valeur ajoutée qui est à développer.